Earfood

Publié le par yannis

Première information musicale, j'ai intégré une web radio via deezer, et vous pouvez donc lire les articles en écoutant (ou pas) de la musique: un mélange de jazz, de funk, de soul et de musique du monde ...

Deuxième information ! Je me rends compte que depuis la sortie du dernier album de Roy Hargrove (Earfood) au printemps dernier, je l'ai écouté en boucle mais je n'y ai pas encore consacré  d'article ... Pourtant, cet album est à la hauteur du talent de Roy Hargrove et de ses compères (Justin Robin au saxophone, Gerald Clayton au piano, Montez Coleman à la batterie et Danton Boller à la contrebasse). Les ambiances sonores sont riches, et les improvisations excellentes.

L'album comporte des morceaux gorgés de groove ("I'm not so sure"; " Strasbourg St Denis"; " Bring it home to me")  mais aussi des ballades où la sonorité de la trompette et le forte de Roy Hargrove font merveille ( "Joy is a sorrow unmasked"; "Rouge"; "Starmaker").

Certains morceaux sont d'ailleurs en écoute sur la web radio.



Je vous offre la vidéo promotionnelle de son album, où vos pourrez retrouver Roy Hargrove au New Morning.

Le premier titre "Strasbourg St Denis " a été filmé au concert du 25 juillet 2007. J'avais évoqué à cette époque l'anecdote concernant l'inspiration de ce morceau - vivez la désormais en live.

Vous verrez ensuite Roy Hargrove expliquer que la musique  est un don qui ne peut être banalisé et vendu comme un chose, un bien purement matériel. Un don quelque soit le style musical (jazz, groove, latin jazz, gospel) dans lequel il met tout son coeur. Et pour le public. Cet interview date du concert du 5 mars 2008.

Si vous voulez revoir les deux précédents concerts et les photos prises à ces occasions, il vous suffit de cliquer ci-dessous:

- Concert du 25 Juillet 2007 au New Morning,
- Concert du 5 mars 2008 au New Morning.

Et maintenant, sans plus attendre, place à la musique !




Stay tuned !

Publié dans Let the music play

Commenter cet article

Marc 16/11/2008 14:16

C'était en Novembre 1990 au Zénith de Paris, avec le groupe suivant : Kenny Garrett sax/flute, Foley guitar, Kei Akagi keys, Richard Patterson bass, Ricky Wellman drums et Erin Davis electronic percussions.A un moment Miles s'est moqué de Foley, il a tendu sa trompette aux photographes (nombreux) d'un air de dire : "Foley ne sait pas jouer les mêmes notes que moi, n'importe qui pourrait jouer à sa place."Les musiciens se sont présentés avec leur prénom sur une pancarte, c'était amusant.Un moment inoubliable ! Mais je ne savais pas qu'il était malade, ça ne se voyait pas.

yannis 16/11/2008 19:04


Merci Marc pour cette anecdote musicale savoureuse et pas si étonnante, eu égard au caractère trempé de Mister Miles Davis.

Le Zenith en 1990 avec Miles Davis en tête d'affiche. J'en ai des frissons rien qu'à penser à l'émotion qui a du parcourir la salle face à un tel musicien. ça a du être un moment rare et mémorable
pour toi.

@ bientôt et au plaisir de te lire


Marc 15/11/2008 00:09

Oui, il est très bon cet album. Je l'ai acheté pour moi et je l'ai offert. Le concert du New Morning était épatant ! En fait Roy Hargrove est encore meilleur en live. J'ai vu Miles sur scène et pour moi il y a aujourd'hui 2 trompettistes essentiels : Roy et Wynton Marsalis.

yannis 15/11/2008 12:30


Salut marc.

Voilà un achat qui s'est avéré judicieux :-)

Roy Hargrove en live au New Morning, c'est un des meilleurs live auquel j'ai assisté. Tout y est: ambiance jazz, groovy, parfois latino ... et Roy y met tout son coeur. A chaque fois, la
performance musicale est à tomber à la renverse.

Wynton Marsalis, je l'avais écouté au Festival du Parc Floral en 2007. Une sonorité et une musicalité vraiment exceptionnelle. J'avoue avoir été subjugué par le son de sa trompette
qui résonnait dans le parc floral. Mon seul regret: il joue surtout du jazz classique.
 
Une préférence pour les musiciens qui sont à la croisée de différents univers musicaux: du jazz classique à des ambiances un peu plus groovy, funky, soul.

Je t'invite à découvrir Jeremy Pelt (musicien en devenir à NYC - et notamment son album Live at Smoke NYC). Sinon il y a aussi les trompettistes Christian Scott et Ibrahim Maalouf.

Miles Davis en concert ... ça devait être quelque chose d'extraordinaire ... quelle période musicale ?

Au plaisir de te relire.