(Re) découvrir le jazz en concert: la bossa nova et le jazz par le quartette de Jacques Vidal à l'Abbaye Jazz Club le 24 juin 2010

Publié le par yannis

(Re) découvrir le jazz en concert,

de façon informée et ludique


L'interview est également disponible sur le site Les Trois Coups, le journal quotidien du spectacle vivant en France.


http://www.lestroiscoups.com/article-entretien-avec-yannis-perrin-au-sujet-de-antonio-carlos-jobim-la-bossa-nova-et-le-jazz-a-l-abbaye-jazz-club-a-paris-52072357.html



Le quintette de Jacques Vidal (contrebasse), avec Pierrick Pedron au saxophone, Daniel Zimmerman au trombone et tuba, Xavier Desandre-Navarre aux percussions et Isabelle Carpentier au chant, assurait la partie musicale du premier concert thématique consacré à Charles Mingus. Après celle-ci, le public a apprécié l’intervention de Frank Médioni venu partager ses connaissances historiques et musicales. Il a également eu l’occasion de participer à un quiz pour gagner le « Jazz quiz : 300 questions pour (re) découvrir le jazz en s’amusant », un ouvrage de Jean-Marie Villemot et Yannis Perrin.

 

« Les Trois Coups » les ont rencontrés pour recueillir leurs impressions sur la formule du concert thématique et les interroger sur leur livre, en amont du deuxième concert « Antonio Carlos Jobim : la bossa-nova et le jazz ».


JazzQuiz.jpg


Les Trois Coups.— Yannis Perrin, vous participiez, comme spectateur et comme acteur (nous y reviendrons) au premier concert thématique consacré à Mingus. Que pensez-vous de la formule ?


Yannis Perrin.— La formule est résolument interactive et synonyme d’échanges avec le public. Si le jazz peut parfois sembler difficile d’approche pour certaines personnes, l’idée est de leur donner les « clés » leur permettant d’apprécier une musique, le jazz, qui, comme de nombreuses musiques, est synonyme de vie, de partage et de plaisir. La curiosité et l’ouverture d’esprit font le reste !

 

Les Trois Coups.— Au cours de cette soirée, vous étiez chargé de la partie la plus interactive, le quiz. Comment l’avez-vous conçu ? Quelle a été la réaction du public ?


Yannis Perrin.— Avec Jacques Vidal, nous avions préparé une quinzaine de questions sur Charles Mingus, que nous avions complétées avec quelques questions du Jazz quiz. Je m’étais également entendu avec Frank Médioni pour qu’il distille quelques éléments de réponses dans sa présentation de Mingus en première partie de soirée.

J’avoue avoir été très heureux de la réaction du public. Je disposais d’une vingtaine d’exemplaires qui sont tous partis en moins de cinq minutes, et en maintes occasions les bonnes réponses fusaient de part et d’autre. C’était le but recherché.

 

Les Trois Coups.— Si on vous avait confié cette tâche, c’est en qualité de coauteur de Jazz quiz : 300 questions pour (re) découvrir le jazz en s’amusant. Pouvez-vous nous présenter cet ouvrage, sa philosophie et son contenu ?


Yannis Perrin.— Il est temps que tu interviennes, Jean-Marie !


Jean-Marie Villemot.— Le Jazz quiz est une histoire du jazz, de la fin du xixe siècle à cette année, présentée sous la forme la plus ludique possible. Au passage, nous avons tordu le cou à l’hermétisme, qui donne parfois l’impression que le jazz est une musique élitiste. Quelle erreur ! Nous avons également souligné ce qui reliait le jazz à la musique classique, au rock, à la variété et aux musiques urbaines. Notre but est l’ouverture totale : faire vivre le plus possible le jazz, une musique extraordinaire qui n’a eu de cesse de se transformer.


Yannis Perrin.— Tout à fait. J’aime à dire que cet ouvrage part des origines du jazz jusqu’au « concert d’hier soir ». Nous avons souhaité évoquer le plus grand nombre de musiciens, des origines jusqu’à aujourd’hui. Et bien évidemment, nos coups de cœur.


Jean-Marie Villemot.— La philosophie de cet ouvrage est née de ce désir de faire partager au plus grand nombre possible notre passion commune, avec Yannis, pour le jazz.


Les Trois Coups.— Il y manque peut-être un index. Mais, à cette réserve mineure près, il est vrai que c’est un ouvrage aux intérêts multiples : attrayant par son côté ludique qui peut donner lieu à de beaux moments en famille ou entre amis, sérieusement documenté sans être pédant, pratique car il tient facilement dans la poche et, ce qui ne gâche rien, d’un prix tout à fait modique. Avez-vous d’autres projets éditoriaux de la même veine ?


Yannis Perrin.— Jean-Marie écrit des romans policiers édités chez Rivages Noir. Son dernier opus, l’Évangile obscur, vient de sortir. Il s’agit d’un thriller situé en l’an 28 de notre ère en Palestine. Un certain Yeshuâ, fils de Myriam et Yossef, y joue un rôle décisif… Difficile d’y caser du jazz…


Jean-Marie Villemot.— Oui. Je prépare depuis un polar centré sur le jazz. Jerry Roll Morton pourrait y pointer le bout de son nez…


Yannis Perrin.— Quant à moi, je continue d’animer le blog « Akcentuate the positive », dédié au jazz. J’ai également une idée de nouvelle qui tournerait autour du jazz et se situerait entre New York et Paris…

 

Les Trois Coups.— Vous êtes vous-mêmes musiciens, pouvez-vous nous présenter le deuxième concert thématique ?


Jean-Marie Villemot.— Après Mingus, le voyage musical continue avec la bossa-nova. Une musique pleine de sensualité, de douceur et de belles mélodies interprétées par le quartette de Jacques Vidal. Avec, en début de soirée, la présence de Frank Médioni, comme pour la première soirée en mai dernier.


Yannis Perrin.— Outre que nous serons dans les premiers jours de l’été, le choix me plaît. Certains standards sont entrés dans la mémoire collective de chacun. Qui n’a jamais chantonné le thème de The Girl from Ipanema sans savoir que Jobim en était le compositeur ?


Jean-Marie Villemot.— Tout à fait. Et la bossa-nova a su rapidement susciter l’intérêt de nombreux jazzmen comme Dizzy Gillespie, Frank Sinatra ou Stan Getz.

 

Les Trois Coups.— Merci à tous les deux. Votre connivence dans le jazz est épatante.


Yannis Perrin.— Merci aux Trois Coups, et nous donnons donc rendez-vous à tous vos lecteurs le 24 juin 2010 pour écouter le quartette de Jacques Vidal à L’Abbaye-Jazz Club, dans le sixième arrondissement parisien. 

 


Propos recueillis par

Jean-François Picaut

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com




Concerts thématiques, à L’Abbaye-Jazz Club

Association Jacques Vidal Quintette

Contact : Dominique Matray • 2 bis, cité Popincourt • 75011 Paris

Tél. +33 06 18 28 19 24

do.matray@yahoo.fr

http://www.jacquesvidal.com/


Antonio Carlos Jobim : la bossa-nova et le jazz


Avec : Isabelle Carpentier (chant), Xavier Desandre-Navarre (percussions), Frédéric Sylvestre (guitare), Jacques Vidal (contrebasse) et un invité surprise


Soirée présentée par Franck Médioni

L’Abbaye-Jazz Club • 22 , rue Jacob • 75006 Paris

Métro Saint-Germain-des-Prés

Jeudi 24 juin 2010 à 20 heures précises

15 € | 10 €


Jazz quiz : 300 questions pour (re) découvrir le jazz en s’amusant, de Jean-Marie Villemot et Yannis Perrin

Éditions Les Beaux Jours

7,90 €


Publié dans Festivals - Concerts

Commenter cet article