(mon) Festival Sons d'Hiver 2013

Publié le par yannis

Comme chaque année, la liberté musicale et l'improvisation étaient le fil rouge du festival Sons d'Hiver. Et notamment deux formations débridées avec "Les 35ème rougissants" de la Compagnie Lubat dirigée par le batteur Bernard Lubat (avec notamment comme invités Archie Shepp et Michel Portal), et le big band explosif Burnt Sugar dirigé par le guitariste Vernon Reid ("Living colour"). 

Ce festival a aussi la volonté de promouvoir des "artistes qui oeuvrent en totale indépendance d'esprit ... qui incarnent une philosophie, une posture capitale aujourd'hui. Pour Sons d'Hiver, nous recherchons parmi la multiplicité des formes et des esthétiques, non des faiseurs de spectacles rutilants, mais des artistes en quête d'authenticité, comme la Compagnie Lubat. A travers eux, notre festival arbore une bannière de pirates de l'expression libre" (Fabien Barontini).

 

BURNT SUGAR THE ARKESTRA CHAMBER

DSC01111-002

Greg Tate Direction laptop, direction et désorientation artistique ; Vernon Reid Direction, guitares ;  Jared Michael Nickerson Production exécutive, basse électrique, voix.

Carl Hancock Rux MC ; Latasha N Diggs Effets vocaux, électroniques ; Abby Dobson, Shelley Nicole, Vinia Mojica, Mikel Banks Voix, Micah Gaugh, Moist Paula Henderson, Satch Hoyt, V. Jeffrey Smith, Lewis Flip Barnes JR, Dave Smoota Smith : Cuivres ; Andre Day Glo Lassalle, Ben Tyree Guitares ; Leon Gruenbaum, Bruce Mack Claviers, Voix ; Jason Dimatteo Contrebasse ; Lafrae Sci, Marque Gilmore Batterie

 DSC01089-002.JPG

 

L'héritage de la Great Black music - celle qui va de Duke Ellington à James Brown en passant par l'Art Ensemble of Chicago  et Sun Ra !

Burnt Sugar est né en 1998 à New York. Son directeur artistique, Greg Tate, le définit comme une "commune libre composée de musiciens mercenaires". Plus qu'un orchestre, Burnt Sugar est l'un des collectifs les plus dynamiques et les plus représentatifs de la création musicale new yorkaise. Un vivier de plus de cinquante musiciens venant du jazz, de l'improvisation, du rock et du hip hop.


DSC01109-002.JPG

 

Burnt Sugar propose toujours des projets surprenants permettant la découverte d'une musique vivante, bouillonnante et magnifique. Il y a trois ans déjà la formation était venue pour la création mondiale d'un opéra de Melvin Van Peebles. Cette année, l'hommage a été rendu à Oscar Micheaux (1884-1951), le pionnier du cinéma afro-américain avec un ciné concert à 16h. Pour clôturer la soirée, un concert autour de la musique des années 70's de Steely Dan et de David Bowie.


DSC01084-002.JPG 

 

Les 35ème Rougissants ... de la Compagnie Lubat

DSC01117-001.jpg

 

Bernard Lubat: direction, chant, batterie, piano; Fabrice Vieira: guitare, chant; Thomas Boudé: guitare; Jules Rousseau: basse; Louis Lubat: batterie.

Invités: Archie Shepp saxophone, chant; Michel Portal: clarinette, bandoneon; Louis Sclavis: clarinette; Patrick Auzier: trombonne; Benat Achiary: chant; André Minvielle: chant; Laure Duthilleul: projection vidéo; Christian Ducasse: photographie.


 DSC01119-001.jpg

Une soirée dédiée aux 35 ans d'Uzeste Musical (même si un anniversaire fut d'abord fêté en août 2012 dans la fôret landaise) !

Bernard Lubat n'est plus à présenter tant sa démarche est aujourd'hui un point de repère sur la scène hexagonale. Que cette démarche soit musicale, verbale (quel adepte des jeux de mots!) et même politique.

Ce dernier a fait de son village un laboratoire artistique hors-normes. Ces 35 années sont la résultante d'une longue expérience musicale et humaine: depuis les bals populaires organisés par son père à l'estaminet du village gascon, où l'on parlait l'occitan, aux clubs de jazz de Saint-Germain-des-Près au début des années 60 auprès de musiciens comme Kenny Clarke, Bud Powell ... Puis aussi au sein du quartet composé de René Thomas, Eddy Louis et Stan GetzMais en 1977, il retourne dans son village, y lance sa compagnie musicale ainsi que l'Uzeste Musical. Un festival qui a tenu l'épreuve du temps. Une idée qui transforme chaque été le village en une scène hilare, battante, vivante et à contre-pied de la société du spectacle conventionnelle.

Aller à Uzeste, comme aller à cette soirée du festival Sons d'Hiver, c'est découvrir que "le bonheur est une utopie à portée de mains". C'est aussi découvrir et ré-entendre certains musiciens invités qui sont devenus avec le temps des compagnons de route de Bernard Lubat. Parmi ces derniers, le saxophoniste américain Archie Shepp, André Minvielle, Patrick Auzier, Louis Sclavis et Michel Portal. Mais aussi découvrir les belles images projetées par Christian Ducasse, photographe de jazz et reporter à Uzeste depuis les débuts.

Publié dans Festivals - Concerts

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article