Julien Lourau, Bojan Z Duo + Joachim Kühn Out of the desert (02/04/2010 - Banlieues Bleues)

Publié le par yannis

Suite du festival Banlieues Bleues avec une très belle programmation à Aulnay sous Bois.


Julien LOURAU et Bojan Z

 

photo(5)

Outre le fait que Julien Lourau et Bojan Z soient deux acteurs de premier plan du jazz hexagonal, soulignons que ce sont avant tout deux complices sur scène. Depuis vingt ans, ces deux musiciens partagent une véritable amitié, de beaux moments de musique, parfois sur disque, souvent sur scène. Un duo tout naturel et en toute intimité.


Leur première rencontre date d'une jam session en 1989. Les années qui suivront les verront tous les deux couronnés du Concours de la Défense, tout en participant au dynamitage du jazz avec Trash Corporation. Depuis, les chemins de Bojan Z et Julien Lourau n'ont cessé de se croiser, au gré des invitations respectives, et le plus souvent en duo.


Une association de talents et d'amitié, au service de la musique. Le jeu du pianiste yougoslave Bojan Z, physique à souhait tout en sachant se faire délicat, sert à merveille le saxophone (tenor et soprano) de Julien Lourau, parfois funky ou parfois free, comme à l'occasion d'une reprise d'une composition d'Ornette Coleman.

 

Hormis cette reprise, les deux musiciens en ont profité pour livrer au public les richesses de leur propres compositions: des sonorités slaves de Bojan Z aux influences matinées de funk de Julien Lourau.


Un concert d'une heure, moment de bonheur éphémère que je vous invite à découvrir en cliquant sur le lien ci-dessous (le concert ayant été enregistré par France Musique dans l'émission Jazzclub d'Yvan Amar).

 

 

http://sites.radiofrance.fr/francemusique/_c/php/emission/popupMP3.php?e=19&d=410000167

 

Tendez bien l'oreille pour écouter la rythmique et l'air joué par Julien Lourau qui pianote seulement les touches de son instrument collé au micro et sans souffler dedans s'il vout plait !

 

Joachim Kühn Out of the Desert

 

photo(8)


En 2ème partie, l'un des piliers du free jazz dans les années soixante, puis du jazz fusion lors de la décennie suivante, le pianiste allemand Joachim Kühn. Ce dernier a depuis passé la dernière décennie à aller à la rencontre des musiques traditionnelles d'Afrique et d'Orient.


En 2003, le pianiste fait la rencontre de Majid Bekkas, joueur de guembri (une basse gnawa composée de trois cordes utilisé au Maghreb pour mener la transe). Rencontre ponctuée cette même année par un premier album "Kalimba" avec le fantasque percussionniste espagnol Ramin  Lopez.





photo-23-.jpg

En 2008, les trois improvisateurs se retrouvent pendant un mois en plein désert marocain, au contact des Gnawas. Une rencontre spontanée, prolongée en studio pour enregistrer l'un des thèmes de Out of the desert


Un mariage fructueux entre le jazz et les musiques gnaouis. Le pianiste y dialogue de manière fièvreuse avec les phrases incantatoires des gnaouis, tandis que Ramon Lopez tempère à la batterie et au tabla le martèlement des karkabous (castagnettes en métal) joués par les danseurs Abdessadek Bounhar et Rachid El Fadili.


La musique comme dialogue fécond entre les civilisations !

Publié dans Festivals - Concerts

Commenter cet article