Jacques Vidal 5tet au Sunside pour la sortie de son nouvel album "Fables of Mingus" (07.10.2011)

Publié le par yannis

DSC03418-1

 

Très belle soirée d'automne au Sunside pour la sortie du nouvel album de Jacques Vidal, consacré au contrebassiste Charles Mingus. Un nouvel opus qui avance et revisite, sans nostalgie aucune, le patrimoine culturel de ce musicien engagé, à mon goût, trop souvent sous-estimé.

 

Un quintet composé de Pierrick Pedron au saxophone, Daniel Zimmerman au trombone, Xavier Desandre-Navarre aux percussions, Isabelle Carpentier au chant et Jacques Vidal à la contrebasse.

 

Un quintet d'amis avant même de parler de musiciens. Généreux, puissant, soucieux de mélodies et de rythme. Une musique sans demi-teinte où la charge revendicative de la création est totale. Un juste hommage à Mingus donc.

 

DSC03422-1.jpg

 

Parmi les thèmes de Mingus réarrangés et joués vendredi soir, citons notamment "Fable of Faubus" (composé pour conspuer le gouverneur Orval Faubus qui, en 1957, refusait la scolarisation de 9 élèves noirs au lycée de Little Rock et ordonnait même à la Garde Nationale de l'Etat de les y empêcher), "Nostalgia in Times Square", "Jerry Roll" (en hommage à ce pianiste flambeur-né Jerry Roll Morton, dont on pouvait lire sur la carte de visite "Inventor of Jazz") ou alors "Orange was the colour of her dress then silk blue".

 

Beauté des sons, des mélodies et improvisations de Pierrick Pedron et Daniel Zimmerman, très beaux arrangements de Jacques Vidal, les textes empreints de poésie et les scats d'Isabelle Carpentier, ainsi que la subtilité et finesse de Xavier Desandre-Navarre aux percussions. "Fable of Mingus" est sorti chez Christal Records le 29 September 2011.

 

fableofaugus.jpg

 

Je vous laisse avec la critique parue dans Jazz News de septembre 2011 de Vincent Bessières, et un texte de Charles Mingus que vous retrouverez à l'intérieur de la pochette de l'album.

 

DSC03437-1.jpg

 

" Admirateur de Charles Mingus de longue date, Jacques Vidal lui a déjà rendu hommage, sur scène et sur disque. Pour autant ce nouvel album ne sonne pas comme une redite. Reprenant quelques-unes des oeuvres les plus emblématiques du grand Charles, dont "Nostalgia in Times Square", le contrebassiste français fait vivre ce répertoire avec fraîcheur et authenticité. En intégrant à ses arrangements la voix d'Isabelle Carpentier, tout d'abord, introduisant une couleur rare chez Mingus; en obtenant de ses solistes, ensuite, une forme d'expression directe, viscérale, bien dans l'esprit originel, qui permet d'entendre Pierrick Pedron à l'alto et Daniel Zimmerman au trombone, dans un registre qu'ils n'explorent pas si souvent. Un juste hommage".

 

Vincent Bessières, dans Jazz News (Septembre 2011)

 

DSC03441-1.jpg

 

Fables of Mingus (Charles Mingus)

 

I was down and blue,

Singing low little notes,

I had been waiting so long for that rising star

To guide me far

 

Where is my place

In this world white or wrong ?

The colour of the music I hear is like the rainbow

That no one can touch.

 

I shout,

They're all scared.

I say "Don't be afraid, the clown is afraid too".

All he needs, all I need

Is arms to hold me tight

And leave my fear behind.

 

What is love when it's real ?

Where's my place when I'm real ?

Publié dans Festivals - Concerts

Commenter cet article