Jacques Vidal 4tet célèbre Ella Fitzgerald (Abbaye Jazz Club - 29/01/2011)

Publié le par yannis

Rendez-vous était à nouveau pris à l'Abbaye Jazz Club pour le troisième concert thématique dédié à une grande dame du jazz, celle que l'on appelle communément "The First Lady of Song".

 

Tout a déjà été dit sur Ella Fitzgerald. Je ne me lasse pas, néanmoins, de citer quelques anecdotes qui me font toujours sourire.  

 

Celle dont Ira Gershwin dira "I never knew how good our songs were until I heard Ella Fitzgerald sing them" avait pour fervente admiratrice l'actrice Marilyn Monroe qui n'hésitera pas à s'opposer aux patrons du Mocambo en raison de leur refus d'accueillir la grande Ella. Marilyn Monroe promet d'y réserver une table pendant plusieurs semaines si son idôle est invitée à y chanter. Ella est finalement invitée, et Marilyn tient parole.

 

Mais plus encore, les duos d' Ella Fitzgerald avec Frank Sinatra ou Louis Armstrong sont depuis devenus des références. A tel point que la version de Summertime, célèbre chanson de l'opéra Porgy and Bess, chantée par Ella et Louis, fait partie de la mémoire collective de tout un chacun.

 

Avec une tessiture de voix de trois octaves, Ella était remarquable par la pureté de sa voix et sa capacité d'improvisation, notamment en scat. Deux performances lives en attestent. En 1960, lors d'un concert à Berlin, Ella s'illustre sur une composition brillante "Mack the knife". Ce soir là, Ella a un trou de mémoire. Sans se démonter, elle se lance dans des scats et invente des paroles. Une autre de ses improvisations fameuses eut lieu en 1964 au festival d'Antibes, Juan-les-Pins où Ella rendit hommage aux cicages (The Cricket Song).

 

Mais revenons en au concert du quartette de Jacques Vidal !

 

La musique prend vie (et réciproquement, cela marche aussi !) sous les mains de Jacques Vidal, aidée en cela par la finesse mélodique et rythmique de Richard Turegano au piano et Philippe Soirat à la batterie.

 

Un univers sonore idéal pour les sensuelles mélodies chantées par Isabelle Carpentier, qui se livrait à un exercice, ô combien, difficile de reprendre des standards dont Ella Fitzgerald a fait sienne.

 

Sur des arrangements de Jacques Vidal, Isabelle Carpentier a fait plus que reprendre des standards chantées par la grande Ella. Elle a offert à un auditoire charmé une relecture d'une grande sensibilité et d'une très belle inspiration. Vous l'aurez compris, elle fait plus que tirer son épingle du jeu, et mérite la lumière ! 

 

jacques vidal 4tet


Pour finir sur une belle note, je vous invite à écouter Ella Fitzgerald interprétant "Mack the knife"

 

 

 


 

Publié dans Festivals - Concerts

Commenter cet article