Hamid Drake & Bindu / The Ethnics featuring Neneh Cherry (Festival Sons d'Hiver - 29/01/10)

Publié le par yannis

Hamid Drake & Bindu "Reggaeology"

Une très belle ouverture du Festival Sons d'Hiver 2010 avec le nouveau projet du batteur Hamid Drake. Un projet qui porte avec bonheur l'esprit de la fête. Une fois encore, Hamid Drake nous surprend avec une nouvelle aventure musicale à la tête de sa formation fétiche, Bindu.  Le groupe est à géométrique variable métant en avant les cuivres ou au contraire les instruments à cordes. Ce samedi soir, je note la remarquable prestation des deux trombonistes Jeb Bishop et Jeff Albert. Sans oublier le guitariste de Chicago Jeff Parker.

A la voix et à la rythmique, Napoleon Maddox dont je vous avais parlé précédemment avec ses différents projets: Projet Phat Jam en formation jazz sur scène depuis 2007 avec Archie Shepp ou bien avec Roy Nathanson & the Jazz Passengers lors du Festival Banlieues Bleues 2008. Vous pourrez d'ailleurs écouter son projet personnel IsWhat?! le 26 Février 2010 à la Maroquinerie à Paris.

Reggaeology, une musique où Hamid Drake - formidable et redoudable batteur sachant faire chanter ses percussions avec délicatesse et finesse - renoue avec le goût des rythmes traditionnels des origines du jazz, en opérant une synthèse entre marching band et rythmes de reggae.

Une musique festive, rêveuse, simple parfois mais terriblement efficace, et avant tout généreuse ! Disponible en cd ! Vous pouvez découvrir les photos du concert en cliquant sur la photo ci-dessous !

DSC06196-1.jpg
Hamid Drake batterie, percussions, composition / Napoleon Maddox voix, beatbox / Jeff Parker guitare / Jeb Bishop trombone / Jeff Albert trombone / Jeff Parker guitare / Josh Adams contrebasse

The Ethnics featuring Neneh Cherry "Dance in the light"

Don Cherry demeure une référence pour de nombreux musiciens. De ses débuts avec Ornette Coleman dans les années cinquante à la création du New York Contemporary Five (qui incluait Archie Shepp et JohnTchicai) en 1963 ... avant d'être de plus en plus impliqué à partir du milieu des années soixante dans différentes musiques ethniques.

Que ce soit en tant que trompettiste ou meneur d'une profonde réflexion sur le jazz (et en quelque sorte de sa renaissance par les musiques dites ethniques) Don Cherry a été et demeure un pionnier. Son goût des aventures musicales sans frontières et des métissages, son talent pour susciter rencontres et confrontations y sont pour beaucoup.

Rappelons que Don Cherry a également participé à la carrière de sa fille, Neneh Cherry, au sein de son groupe Rip Rig and Panic.

Celle-ci dont on connaît la carrière brillante marquée par de nombreux succès avec les albums Raw Like Sushi ou Homebrew jusqu'à son groupe actuel Cirkus, rendait donc un hommage appuyé à son père en compagnie de l'Ethnic Heritage Ensemble du percussionniste Kahil El' Zabar, membre de l'AACM de Chicago.

Une rencontre entre Neneh Cherry (qui s'est elle-même promenée entre la pop, le rap et le trip hop), la musique de l'EHE qui tout en puisant ses racines dans un terreau africain se veut ouvert à de multiples influences, et une section de cuivres avec ni plus ni moins que Corey Wilkes à la trompette et Ernest Dawkins au saxophone.

Je vous invite à découvrir les photos du concert en cliquant sur la photo ci-dessous !


DSC06259-1.jpgKahil El'Zabar percussions / Neneh Cherry chant / Corey Wilkes trompette / Matthew Kent guitare / Ernest Dawkins saxophone / Franck Orall computer, DJ

Publié dans Festivals - Concerts

Commenter cet article