L'histoire en marche ...

Publié le par yannis

Souvenez-vous ! Après le concert de Public Enemy du 3 Avril 2007, je vous avais parlé de l'invité surprise, Mister Archie Shepp ! Par la suite, longue suite de commentaires de Gaston et de Christian. Pour rappel, c'était ICI !

Avant de m'envoler pour la Turquie, j'avais enfin réussi à trouver, après de nombreuses tentatives, le Jazz Magazine du mois de Mai (N°581) avec un numéro spécial consacré à Archie Shepp qui fetait à cette occasion son 70ème anniversaire !

Et ... le concert de PE est évoqué, puisqu'à la suite de cette soirée, Chuck D a enregistré avec le saxophoniste pour son nouvel album, Gemini.

Petit résumé de l'article écris par Fara C. :

" 3 avril 2007, PE embrase le Zenith depuis une heure et demie lorsque le rappeur Chuck D annonce l'arrivée d'un invité très spécial: " Nous sommes heureux de vous présenter le légendaire Archie Shepp ! ". Salve d'applaudissements: quel plaisir de constater qu'une partie du public rap connaît le phénix du free jazz et de la Great Black Music". PE lance un medley en hommage à James Brown. Soul Power et the Payback s'enchaînent sur les chapeaux de roue. Shepp plonge illico dans la déflagration groovy et .. insuffle la rondeur sensuelle de son ténor, son lyrisme acide, ses cris free-sonnants. Lors du morceau manifeste Fight the Power, la pression atteint son paroxysme. Rafales verbales, beats massifs, suraigus déchirants du saxo. "

D'ailleurs, j'ai retrouvé une vidéo de ce concert sur Dailymotion, c'est ICI !

 

Comment se sont-ils retrouvés au Zenith ?

"Quatre jours plus tôt, avant d'interviewer Chuck D, Carsenti et moi (Fara C.) réalisons que nous avons un désir commun: nous adorerions entendre Archie Shepp et PE jouer ensemble. Après le show, Shepp, profondément touché par ce moment de communion avec le groupe phare du hip hop confie: "J'ai eu l'impression de jouer avec mes enfants! A la différence de rappeurs qui se sont laissés dévorer par l'argent, PE a préservé, en plus de son talent artistique, un véritable engagement politique et social".

La suite, c'est Chuck D qui suit Archie Shepp en studio pour venir poser son flot sur une plage de Gemini. Chuck D confiant que " c'est un honneur de jouer avec Monsieur Shepp et de contribuer à faire découvrir sa musique à d'autres". Il y va avec son bassiste Brian Hardgroove et son guitariste Khari Wynn. Tout le monde s'installe pour écouter The Reverse, premier titre du nouvel album Gemini. En dix minutes, Chuck D grifonne quelques vers, et le voici en cabine. Avec une autorité mêlée d'humilité, il balance son impro sur le champ d'honneur et immortalise l'aventure parisienne.

Extraits des quelques vers: " Back to back 67-76 / Let's go back needle to the wax / One track / Tenor Sax / What you know about that / Excuse the French / We recorded this after concert / Late in Paris / Reverse we go way back / Freedom fighters / Now it's fine sax machine on the scene(...)". Son flot tonique, mêlée à l'intensité bluesy du saxo, le tout posé sur une bouillonnante section rythmique, sonne comme une jam funk ébouriffante. Le timbre très "noir" de Chuck et la maturité de sa voix se marient à merveille avec le jeu de Shepp. La première prise est est en boîte. Ecoute collective. Nous sommes tous impressionés. Archie, se lève, n'imaginant pas une seconde solliciter une autre prise. Resté dans la cabine, Chuck D s'adresse tranquillement à l'ingénieur du son, Guillaume Dulac: "J'aimerais faire une autre prise, juste pour être sûr ...". Take two. A une heure et demie du matin, la séance est bouclée.

Vous trouverez l'ensemble de l'article dans le Jazz Magazine, ainsi que de nombreux autres artistes qui viennent partager leur amour de la musique d'Archie Shepp, comme Mina Agossi ...

 

Mais voici également ce qui est dit dans le livret du nouvel album d'Archie Shepp.

Chuck D: "I deeply respect Mr Archie Shepp. We as Public Enemy have a great consideration for the artists who have opened doors for us. We are proud to have invited him on stage with us in Paris. Archie Shepp belongs to a musical and verbal tradition that speaks to the consciousness of each human being. His music and his message are able to reach all the souls".

Archie Shepp: " It was a wonderful moment. I remember when I've seen Spike Lee's film, "Do the right thing". I found the final scene particularly significant: the Black community's marching on the street and in the background Public Enemy was siging " Fight the Power". It was moving. "

A propos de Chuck D écrivant les paroles en moins de quinze minutes en studio ...

Archie Shepp: " I was so impressed. Not only Chuck is really gifted as a poet, but he also extends and enriches the essential qualities in Black music: rhythm and dance. Chuck and I immediately understood each other, because we come from the same historical experiences. At the end of the day, we are both blues people ! "

J'ai acheté ce double album ( il y a en plus un deuxième cd "Live in Souillac"). Je ne saurais trop vous conseiller de vous le procurer ou du moins de l'écouter: j'ai adoré le titre The Reverse ( avec une préférence pour la deuxième prise ), tout comme le titre très blues "Trippin ".

D'ailleurs, je vous fait profiter de la vidéo suivante: Mama Rose. Il se trouve qu'il y a dans le nouvel album une nouvelle version : Revolution (Mama Rose). Le flot d'Archie Shepp, le contenu politique ...

Take the A-rchie Train !

Enjoy !

 

Publié dans Let the music play

Commenter cet article

Christian 01/07/2007 18:46

Vidéo tirée du docu de Frank Cassenti "Je suis Jazz, c'est ma vie". Avec le regretté Siegried Kessler au piano. Tu l'as vu cette vidéo alors Yannis ?

y. 01/07/2007 23:52

Non. J'ai longtemps regardé le dvd à la fnac jeudi dernier mais finalement je suis reparti avec le documentaire " Jupiter's dance" pour lequel j'étais venu à l'origine.
Mais c'est vrai que la réédition (mai 2007) de ce film réalisé en 1984 et présenté au festival de Cannes me tente assez ...
Il se pourrait bien que je fasse un détour par la fnac cette semaine ...