Quand Marcus Miller rencontre Ludwig Van Beethoven

Publié le par y.

Suite aux discussions de Christian et Lady Domi, qui évoquaient le rêve inassouvi de Fats Waller de réaliser un enregistrement de JS Bach (voir le message et commentaires du 5 novembre), je me suis dit que le titre ci-dessous apporterait "de l'eau au moulin".

Il s'agit du très célèbre morceau de Ludwig van Beethoven: Moonlight Sonata, arrangé par Marcus Miller (Album "Silver Rain" - 2005).

Je préfère reprendre les mots de Reuben Jackson, poète et archiviste à la Smithsonian Institution's Duke Ellington Collection, qui dit en substance de ce morceau: " Miller fuses the timeless theme with a blues-tinged groove as slow and unforgettable as the moon crossing the evening sky. Forget all those tired attemps at  modernizing the classics ... and ... pay attention ! ".

J'aime particulièrement cet arrangement. Les amoureux de la musique classique crieront sans doute au crime de lèse-majesté, mais comme le rappelle le mojo de ce modeste blog " Don't play what you know, play what you don't know " ... Ah cher Miles Davis ...

Mais qu'est ce qu'en dit Marcus Miller ?

 " I heard my fourteen year old son, Jon, practising this piano piece one day - and I began to do what I've been doing since I was a little kid listening to my dad playing classical hymns on the piano. I started adding my own parts in my head: drums, guitar, whatever ... It tripped me out to find myself reacting to my son's music the same way I used to react to my dad's. That's when I decided that I wanted to present that sound I was hearing in my head to everyone".

Je vous laisse juger du morceau. Pour l'écouter, cliquer: Ici

(Photo prise au Bataclan en Juin 2006)

Publié dans Let the music play

Commenter cet article

mwanji 14/11/2006 22:15

Beethoven en funk smooth, pourquoi pas, mais je ne suis pas particulièrement fan. Ca me rappelle le premier single d'Alicia Keys, notamment quand on entend bien le piano.

Lady Domi 14/11/2006 13:25

Ce qui est ton droit :-)Moi ce que j'aime, chez toi ou chez les autres (SysTooL, le Chant du Griot, le forum), c'est écouter des trucs que je n'écouterais pas si je n'étais pas sur OB. Que j'aime ou pas, après, c'est une autre histoire, mais au moins je m'instruis. Je crois que je n'ai jamais écouté aussi peu de jazz que depuis que je suis là, tiens ! Et ça, j'adore.

y. 14/11/2006 13:01

Par contre je persiste et signe: j'aime toujours autant ce que fait Marcus Miller, ça groove ça funk. Et j'apprécie ce morceau :-)

Lady Domi 13/11/2006 06:21

Y'a Django en plus, ça date de 1937, pour Swing. Première prise : initimidés par Johann S., South et Grap collent à la mélodie. Deuxième prise : une fois le truc exposé, Panassié leur subtilise les partitions et les laisse se débrouiller, eh eh.Mais l'ai pas sur CD, évidemment. Pourquoi tu ne vas pas faire un tour sur le forum demander si quelqu'un peut le Puftfilizer ?

y. 12/11/2006 22:01

Non inconnu au bataillon de ma discographie jazz :-(