1 entrée = 3 clubs ! Alexandre Tassel / Eric Le Lann / Stephane Belmondo (Paris Jazz Club Festival - 05/04/09)

Publié le par yannis

Soirée hommage dédiée à Freddie Hubbard dans le cadre d'une Soirée Paris Jazz Club, avec pour 1 ticket le droit d'entrer dans trois clubs de jazz parisiens pour écouter trois grands trompettistes français !


Alexandre Tassel au Sunside


Eric Le Lann au Baiser Salé



Stephane Belmondo au Duc des Lombards

De très belles prestations dans des genres différents: un 1er set où les mélodies sont à l'honneur avec Alexandre Tassel au bugle, un 2nd set expressif et électrique d'Eric Le Lann, et un 3ème set avec Stephane Belmondo accompagné d'une très belle section rythmique avec Kirk Lightsey au piano, Bramerie à la basse et L. Robin à la batterie.

Coup de coeur partagé pour Eric Le Lann et Stephane Belmondo. Une énergie débordante et un plaisir non feint de rendre un hommage intense et émouvant à Freddie Hubbard, qui nous a quitté en décembre dernier. Hommage d'autant plus fort que Stéphane Belmondo était son ami et qu'il était prévu qu'ils se produisent ensemble en février dernier au Duc des Lombards ... Vers les coups de minuit, les musiciens du Baiser Salé et du Sunside sont venus écouter le troisième set de Stephane Belmondo. Un ultime set dans la bonne humeur - à l'image du pianiste Kirk Lightsey qui prendre plaisir à plaisanter avec le public. La musique comme on l'aime !

Pour découvrir l'ensemble des photos de ces trois concerts, cliquer ICI !

Je profite de l'occasion pour évoquer un album de Freddie Hubbard qui me tient particulièrement à coeur:


- la nouvelle édition re-masterisée de l'album « Red Clay » (1970-71) qui comprend un morceau bonus avec George Benson à la guitare. Il s'agit ni plus ni moins que le premier album enregistré par Freddie Hubbard dans le cadre de son nouveau contrat avec CTI Records. Réuni autour de Freddie :  Joe Henderson au saxophone, Herbie Hancock au clavier, Ron Carter à la basse et Lenny White à la batterie.


L'un de mes albums préférés: Freddie Hubbard y distille un hard bop teinté de funk. Mention spéciale pour la seconde version en live, avec la participation du batteur Billy Cobham et du guitariste George Benson qui rende cette version live beaucoup plus rythmée et agressive que la version studio. Pendant plus de 18 minutes, Hubbard et Benson y jouent à merveille, créant et se nourrissant de l'énergie de l'audience ! Un album que tout amateur devrait avoir dans sa discographie !

 

Stay tuned !

Publié dans Festivals - Concerts

Commenter cet article

dolphy00 09/04/2009 11:46

Bien belles photos !

yannis 10/04/2009 09:49


merci. J'ai rajouté les liens de tes deux blogs:

http://www.jazzaparis.canalblog.com/

et

http://jazzaparis2.over-blog.com/