BlackKoldMania / Chuck Perkins Voices of the Big Easy - Banlieues Bleues (27/03/09)

Publié le par yannis

Un banquet musical servi avec goût et bonne humeur par BlackKoldMania en 1ère partie et le poète Chuck Perkins en 2ème partie. Une invitation à découvrir le son et les sens de la Nouvelle-Orléans.

BlackKoldMadina

Née et grandie dans les ghettos de la Nouvelle-Orléans, elle est une des figures du hip hop de la Nouvelle-Orélans. Ironie du destin: elle pensait avoir tout perdu après l'ouragan Katrina ... sauf une DV digital achetée la veille. Caméra au poing, elle filmera cette réalité, tout en se reconstruisant une identité et en posant ses impressions sur papier. Primé par le Sundance Film Festival, son documentaire se donne à voir, tout comme son rap brut et revendicateur - elle a été nominé pour sa BO aux Emmy Award. Une présence éclatante sur scène ( et pas que pour son ensemble rose).

Pour découvrir l'ensemble des photos de BlackKolkMadina, cliquer sur celle ci-dessous !



www.myspace.com/blackkoldmadina


Chuck Perkins The Voices of the Big Easy


On dit que la Nouvelle-Orléans recèle plus de talents à l'état brut que n'importe quelle autre ville. Bienvenue dans le monde poétique de Chuck Perkins ! De la poésie qui vient du coeur. Inspirée et pleine d'espoir. Il a commencé à faire entendre sa voix en faisant exploser le carcan du recueil de poèmes, verbalisant ce qui se passe autour de lui, dans la tradition américaine des Watts Prophets, Last Poets et Gil Scott -Heron (qui a eu une grande influence sur Chuck Perkins, puisqu'il mettait en scène sa poèsie sur de la musique) ...  Autour de Chuck Perkins un rassemblement musical à l'image des fanfares de la Nouvelle-Orléans: Ivory Holmes (Indian Congas), Mike PoolTroy Sawyer (trompette), Jesse Morrow (basse), Jamal Batiste (Batterie). Forces et présences en ébullition: le jazz, le blues, les rythmes, le funk indien de Mardi Gras, les voix contorsionnistes et l'âme poétique de Chuck Perkins. Indispensable !
(rap),


Pour découvrir l'ensemble des photos de Chuck Perkins, cliquer sur celle ci-dessous !




Je vous invite désormais à découvrir ces deux vidéos, ponctuées au milieu par un poème de Chuck Perkins sur sa ville natale, New Orléans.



New Orleans

If your American dream is painted on a canvas
Neatly folded in the corner of Andy Warhol’s mind
New Orleans is a hurricane beating down your coast

If you close your eyes
And feel the easy ride
Of the St. Charles Street Car
Where a solo tuba
Blows the scent of magnolia
Down narrow streets
and everyone plays possum with the heat
and no one’s too big or too small
to paint their tongue with a snowball

where former slaves pay homage to the first Americans
by masking in suits of rhine stones and bright colored feathers
that transform security guards into Indian Chiefs
doing rain dances on Congo Square
where the drums drum
and the wine drink
and the big chief sing
somebody give me a quarter
cause pretty big chief want some water

if you can envision the souls of yesterday
living in the music
that rises from the cracks in the sidewalks
New Orleans is your dream
With a heart as soft
As the spanish moss
Dripping from centuries old oak tress

She’s a pretty face with dirty feet
The good witch of lake Ponchartrain
The spice god of shrimp and crawfish
Keeping the spirits fed

Communities of windowless monuments
Masquerading as cemeteries
Tower above ground
No earth or worms to cover the flesh
No silver bullets to turn out the spirits
That still dance with her

Spin your umbrella
And wave your bandanna
It’s Mardi Gras time
And everybody’s happy

Armed with a blue print of civilization
The new world stormed in
With enough asphalt and cement
To pave a boulevard back to Paris

the spirit of the swamp still hasn’t submitted
Leaving mildewed kisses of disapproval
On every thing foreign to the wet lands

Catholicism could not turn out the spirit of Marie Laveau
The wrecking ball could not turn out the spirit of Storyville
And death could not turn out the spirit of Louie Armstrong
When yesterday hangs on to forever
Tradition is a temple.

Chuck Perkins



Stay tuned !

Publié dans Festivals - Concerts

Commenter cet article