Stephane Huchard au Sunset (31/01/09): African Tribute to Art Blakey

Publié le par yannis

Un coup de coeur pour cet album découvert en décembre 2008 et que j'ai eu l'occasion d'écouter au Sunset le 31 janvier 2008: African Tribute to Art Blakey (Stéphane Huchard Quintet).

Stéphane Huchard / Thomas Gueï

Qui de mieux que Stéphane Huchard pour parler de son projet:

" Parmi les pionniers de la batterie be bop, Art Blakey était à mon sens le plus « Africain » d’entre tous. De sa pulsation tribale et enflammée jaillissait le rythme, intense et pur donnant naissance à un subtil mélange de hard bop et d’afro Jazz.

Mon attachement envers cette musique et ma passion des rythmes africains ont suscité l’envie de rendre hommage au grand musicien et fédérateur qu’était Art Blakey mais surtout de mettre en exergue ce lien subtil et parfois fragile reliant deux cultures : Africaine et Américaine.

L’album a été enregistré avec une formation s’apparentant à celle des JAZZ MESSENGERS : Pierre De Bethmann au piano, Alexandre Tassel au Bugle, Sylvain Beuf au saxophone, Diego Imbert à la contrebasse et deux percussionnistes de renom originaires du Mali et de Côte d’Ivoire: Baba Sissoko, virtuose du talking drum (ou tama) et Thomas Gueï, talentueux joueur de djembé qui se sont joints à nous afin de revisiter et d’africaniser une partie du répertoire de Blakey à la  période MESSENGERS des années 60. "


 



Le choix des compositions privilégie notamment Wayne Shorter. Mais les autres sont également à l'honneur avec Bobby Timmons, Freddie Hubard, Lee Morgan et Cedar Walton. Des morceaux que Stephane Huchard a pu rendre "malléables" et les tourner tout naturellement vers l'Afrique, en associant notamment deux percussionnistes africains (dont Thomas Gueï qui a fait des merveilles d'improvisations pendant ce concert au Sunset) et un quintet typiquement hard bop composés d'excellent solistes hexagonaux.

Des classiques du jazz, qui revivent aux couleurs et aux parfums de l'Afrique. Une découverte à ne manquer sous aucun prétexte ! Et si jamais l'occasion se présente, allez les écouter en concert. Vous ressortirez avec des morceaux impérissables du jazz en tête, revisitées par les traditions rythmiques africaines.

Sylvain Beuf / Alexandre Tassel

Stay tuned !

Publié dans Festivals - Concerts

Commenter cet article

Bernard Cazenave 06/08/2009 20:25

TU ES GENIAL  et GENEREUX Yannis !

yannis 07/08/2009 23:12


merci :-)))


Bernard Cazenave 06/08/2009 12:52

Merci yannis de tes fidèles échanges, qui m' ont, je crois, permis de mieux encore appréhender ces groupes et solistes, approches du ( des) jazz par des voyages sur notre planéte en perdiction, mais ainsi raffraichie! Sans véritable culture de la musique, seule mon oreille me guide dans mes envolées lyriques ou mes déceptions.Je reste, par ailleurs, trés étonné, que, malgrè l' excellence de tes présentations, commentaires et illustrations, nous restions les seuls sur ce site à exprimer nos émotions!?Je continuerai à te lire et ainsi compléter ma culture musicaleMerci encore yannis

yannis 06/08/2009 20:04


C'est un plaisir partagé que d'avoir pu échanger et découvrir tes émotions sur les concerts auxquels tu as pu assisté.

Le jazz est une musique en perpétuelle mutation, tout comme le monde qui nous entoure. Impregnée du milieu social dans lequel elle évolue (de ses racines dans les champs de coton, en passant par la
lutte pour les droits civiques et autres), s'accouplant à divers courants musicaux (afro jazz, jazz, hip hop ...ect). Jazz is not dead !
 
Il y a une phrase de Michel Portal que j'aime beaucoup: "on dit de cette musique, soit qu'elle est incohérente, soit qu'elle est un peu intellectuelle ... mais elle est surtout faite de
risques".

Je rajouterai plaisir partagé, connivence entre les musiciens et le public. Tant que le public est ouvert, et curieux, avide de découverte.

J'essaye modestement d'en donner un avant-gout via ce blog. Et de donner envie aux gens de tendre l'oreille.

Peu de commentaires, il est vrai, malgré près de 25, 600 visiteurs en 3 années d'activités. Parfois des mails et des questions qui me sont posées. Mais assez rares il est vrai.

En avant-première, je peux te l'annoncer, j'ai co-écrit un bouquin sur le jazz qui sort en librairie à la mi-septembre. Un format qui j'espère permettra de faire découvrir les multiples facettes du
jazz tout en s'amusant et pour moins de 8 euros. Je n'en dis pas plus ... wait and see ...

@ bientôt bernard.


Bernard Cazenave 27/07/2009 13:54

A la nuit des étoiles.......succédait une Galaxie d'Etoiles sur scène, les une brillantes, d' autres palotes, voire éteinte/pathétique (Christophe...malgrè quelques émotions nostalgiques imprimées...) Avec J.Philippe Viret( violoncelle) trio, Richard Galiano (accordéon) Quartet (et cet incroyable pianiste Gonzalo Rubalcaba), et Erik Truffaz (trompette), on atteint le firmament de l' harmonie, les sommets de la technique, les douces colines de la poésie, le charme de la modestie. Taille XXXLLL pour ces 4 instrumentistes, avec mention spéciale pour notre M. Davies national! (qui a merveilleusement compensé les insuffisances pathétiques de CHRISTOPHE)Volume sonore non maîtisé pour le BRUIT produit en 1ère partie le 26/7, celui d' un groupe à la Kassav, cad que le volume sonore ne peut que masquer l' eseentiel: la mélodie. Pour preuve, un très bon morceau, éxécuté sans batterie, à volume normal, montre les potentialités de cette formation BUMCELLO, à encourager, à conseiller... aussi.........Quant à Vincent le "grand, par la taille", il s' agissait de Vincent Mahé, l' un des 2 organisateurs du Festival; Nous nous verrons p.être une autre fois?Bel été à toi;Un goalllll bien réglé par la table:pas trop fort!Bernard

yannis 27/07/2009 22:11


Merci Bernard pour tes commentaires. C'était un plaisir de les lire, et de partager ainsi nos impressions respectives de ce beau festival. 

Quelle foule en ce dimanche ... même si j'avais tendu l'oreille, je n'aurais sans doute pas entendu ce "goaal" :-)

Si je peux me permettre, si je devais choisir un trompettiste pour évoquer la filiation "miles davis" je choisirai plutôt eric le lann (en concert au sunside en cette fin de semaine). Et pourtant
je suis un grand fan d'erik truffaz (qui par bien des aspects -projets et sons - s'en approche aussi beaucoup).

Plus de concerts de jazz en plein soleil ... sniff ... sniff ...

Au plaisir de te (re) lire. Et je peux l'annoncer en "avant-première", un post spécial à la mi-septembre. Je n'en dis pas plus. Je préfère susciter la curiosité !


Bernard Cazenave 25/07/2009 12:08

Pour sûr Yannis, un GOOOOOOOaaaaaaaaLLLLLLLLLLL rien que pour toi Dimanche!SI TU VEUX que nous puission faire connaissance, à la fin du concert, je me tiendrai près de la table à droite de la scène (où se trouvera sûrement le grand Vincent, qui me connait!)Bon concert et bon WEGoal

yannis 26/07/2009 11:21


Je tendrai l'oreille. Aujourd'hui je tourne autour du chapiteau tout en profitant du soleil. Je dois voir pleins d'amis qui font la cloture du festival ce dimanche. Je fais au mieux.

Le grand vincent, je suppose que tu parles du violoncelliste vincent ségal. Je suis impatient de voir le 1er groupe (j'avais écouté cyril atef il y a qques mois à banlieues bleues avec congopunq)
puis eric truffaz (enfin surtout ce que ça peut donner avec christophe). J'aurais préféré nya ou sly johnson. Question d'époque ...

Je suis allé voir roy hargrove hier au New Morning. Il y rejoue ce soir avec son quintet. A voir absolument !!!


Bernard Cazenave 21/07/2009 19:08

Ce dernier WE mon" goalllllll " a encore frappé le champagne offerts par 2 groupes(quartets de Vincent Courtois (violoncelle) et, Emile Parisien (saxo) qui ne "bullent" pourtant pas dans leur recherche de subtilités créatives! KOKORICO avec ces 2 groupes français que j' aurais bien du mal à départager pour "les victoires de la musique" ; tellement leur originalité de solistes associés est grande, surprenante,et, sûrement nouvelle formatrice de nos oreilles blasées!JM Machado et ces 8 autres excellents musiciens a assuré très fort son voyage musical et accordé à chacun son moment de solitaire interprétation ( étonnant le solo de tuba; flûte fort bien insérée; cuivres harmonieux; piano de chef et aussi discret qu' efficace)Découvertes d' un des plus réussis WE au Parc FloralKZ le " goalllllll"

yannis 25/07/2009 11:06


Je tendrai l'oreille dimanche prochain au concert d'Erik Truffaz. Sait-on jamais ? j'entendrais peut être le goaaal. Dommage que je ne puisse assister au concert du samedi apres midi: richard
galliano et richard bona. Tres belle cloture du festival