Au pays des bâtisseurs - 1/4

Publié le par yannis

Quatre articles qui seront consacrés à un rêve d'enfance, l' Egypte.

En espérant que vous apprécierez autant que moi la beauté et la grandeur des lieux, ainsi que l'importance des apports de la civilisation égyptienne au monde actuel: le jeu de l'oie, l'alphabet, le calendrier, les animaux des fables d'Esope et de la Fontaine, le test de grossesse, les traitements contre la migraine … mais surtout la philosophie, la médecine, et plus encore … les fondements religieux des traditions judéo-chrétiennes ...

Et plus spécifiquement, un grand merci au guide Ramez Nicola pour avoir partagé sa passion pour l'Egypte ancienne.

Il vous suffit de cliquer sur la photo désirée pour accéder à l'ensemble des photos !

Les Colosses de Memnon



Ces hautes statues de près de 20 mètres se dressaient à l'entrée du temple funéraire d'Aménophis III, dont il ne reste que peu de choses. On estimait, eu égard à la taille des colosses, que le temple devait être plus grand que celui de Louxor et même de Karnak. La statue de gauche fut fissurée à l'époque par un tremblement de terre. Dès lors, tous les matins, avec la dilation due au soleil et avec le vent matinal, le colosse de gauche émettait des sons comparables à ceux d'une cithare. L'histoire raconte que pendant l'époque greco-romain, les gens venaient de partout écouter le colosse chanter … et même l'empereur Hadrien. Les deux statues endossèrent alors le nom grec de Memnon, fils d'Aurore, mort au combat, qui se réveillait tous les matins et chantait … à l'aube. Jusqu'à ce que l'empereur Septime Sévère restaure la statue et comble la fissure … Depuis, la statue est muette …

 La Vallée des Reines


A quelques kilomètres de la Vallée des Reines, cette vallée recense près de 80 tombes de reines (ou de princes), et notamment la tombe de Néfertari (néanmoins fermée au public). De très belles décorations murales à condition de passer l'entrée tenue par Anubis …

 Le temple d'Hatchepsout


Le seule temple édifiée pour un pharaon d'Egypte qui fut une femme. En effet, elle écarta du pouvoir Thoutmosis III, le fils de son demi-frère et mari pour accéder au trône. A ce titre, la peinture murale de la naissance divine d'Hatchepsout illustre la reconnaissance d'Hatchepsout par le dieu Amon comme roi d'Egypte.

Ce temple creusé dans la montagne, appelé dans l'Antiquité « le sublime des sublimes » tire son originalité de sa succession de terrasses menant au sanctuaire. Le temple offre à la vue une chapelle dédiée à la déesee Hathor (représentée sous forme d'une vache), mais aussi des peintures murales illustrant par exemple l'expédition au pays de Pount ...

Temple de Karnac et de Louxor


Majestueux, grandiose, il n'y a pas de superlatif à la hauteur de ces deux temples. Rappelons que le temple de Karnac date de 4700 ans et demeure la plus grande structure religieuse jamais bâtie au monde ! Ces deux temples ne font qu'un : le temple de Karnac est la maison terrestre du dieu Amon, quand celui de Louxor peut être considéré comme une dépendance du temple Karnac, relié par une allée de sphinx de 2.5km (en plein centre ville désormais), et la maison terreste de la déesse Mout.

La raison ? Le temple de Louxor (où vous retrouvez l'obélisque frère de celui Place de la Concorde à Paris) servait pour l'avènement de la nouvelle année, L'Opet, le 19ème jour du 2ème mois de la saison de la crue du Nil: la « chambre à coucher » des dieux où Amon s'unit à Mout, et célèbre ainsi la fécondité de la terre fertilisée par le limon ...



La suite dans quelques jours avec des photos du Nil !

Publié dans Mes pixs

Commenter cet article