Roy Nathanson & the Jazz Passengers "Subway Moon " with Magik Malik

Publié le par yannis

Avant de vous faire partager mes impressions, je préfère vous faire lire le descriptif paru sur le site de Banlieues Bleues quant à ce projet musical qui réunissait des musiciens confirmés et des étudiants de Seine Saint Denis et de New York ...


Tout d'abord, les acteurs de ce projet musical !

Roy  Nathanson: direction artistique, saxophone, Magic Malik: flûte, Curtis Fowlkes: trombone, Napoleon  Maddox:  human beatbox, Samuel  Bardfeld: violon, Bill Ware: vibraphone, Tim Kiah: contrebasse, E.J Rodriguez: batterie, Hugo Dwyer: samples, Andrew Gurian: vidéo.




Le Collège Jean Jaurès de Saint-Ouen atelier dirigé par Frédéric Levasseur et Jérôme Dang  chœur et "Human Beatbox", le Conservatoire à rayonnement départemental de Pantin, atelier jazz dirigé par Anne Debaecker et le lycée ICE de New York orchestra, le Service jeunesse de Pantin atelier dirigé par Stéphane Trogoff chœur et "Human Beatbox".

Et la trame de ce beau projet !
Roy Nathanson et les Jazz Passengers prennent le métro qui mène de New York à la Seine-Saint-Denis, avec pour passagers exceptionnels des adolescents des deux continents, et pour terminus la mégalopolis à visage humain du monde demain. Un projet unique dans l’histoire de Banlieues Bleues.


Électron libre de la scène dowtown new-yorkaise, d’abord repéré avec les Lounge Lizards de John Lurie, Roy Nathanson est le portrait craché de Jackie McLean, de Groucho Marx et de Walt Whitman. Pour la fluidité accrocheuse de son jeu, pour l’humour ravageur et l’humanisme poétique de son univers. The Jazz Passengers, son orchestre de prédilection fondé avec Curtis Fowlkes, a redonné au jazz contemporain son allégresse et son effronterie. Groupe d’improvisation libre quand ça leur plaît, illuminé de brio bop, de foucades funk et de rythmes rock s’il le faut, écrin adorable pour chanteurs atypiques (Mavis Staples, Debbie Harry, Elvis Costello ou Jeff Buckley), ces  "passagers du jazz" emmènent aujourd’hui avec eux des lycéens de Manhattan et des collégiens de la région parisienne, associés dans un programme d’échange sans précédent entre NY et le 93, pour ce spectacle totalement original.
Roy Nathanson a suscité et recueilli leurs histoires sur un métro aux dimensions mythologiques, métaphore de nos déplacements quotidiens et de leurs voyages imaginaires. Suite d’aventures commencées en 2007 à Banlieues Bleues avec Sotto Voce et le projet d’Actions Musicales "Song Stories", "Subway Moon" s’enrichit d’un extravagant attirail visuel et de deux invités d’ores et déjà habités de l’esprit des lieux : Magic Malik à la flûte et Napoleon Maddox au beatbox.


Mes impressions ! Le concert est à l'image du sourire de ces enfants et au visage sympathique de Roy Nathanson. Un bonheur pour les oreilles et un projet éducatif et d'éveil musical qui a du être si motivant pour ces jeunes venus des deux continents, les lycéens de NYC et les collégiens de Saint Ouen. Premier round donc d'un projet qui a débuté à Paris à l'occasion de Banlieues Bleues, et dont la deuxième partie se jouera pour tous ces mélomanes à New York.


Le concert en lui-même ! Tout d'abord, soulignons la qualité des musiciens de l'orchestre du lycée ICE: j'avoue avoir été bluffé à la fois par la diversité des styles musicaux ( jazz, funk, rock, du spoken word sur du jazz ...) que par leur niveau. Pour les chanteurs et chanteuses, à n'en pas douter, une expérience théatrale sur leur CV, tellement le phrasé coulait de source.

Quid des collégiens de Saint Ouen ? Des textes marrants, poétiques, parfois irroniques, et repris avec plaisir par toute la chorale. Et c'est bien cela le plus important: au délà de la production musicale finale, c'est bien de prendre du plaisir dans ce que l'on fait. Et le plaisir semblait partagé par tous les musiciens sur scènes, professionnels et débutants.

Quid  des artistes confirmés justement ?

La formule Roy Nathanson - Napoleon Maddox sonne toujours juste, permettant au premier de mettre ses propres poèmes en rythme. Napoleon Maddox, une énergie débordante, notamment auprès de la chorale française pour leur insuffler l'énergie et garder le rythme. En rajoutant Bill Ware au vibraphone, EJ Rodriguez à la batterie, Tim Kiah à la contrebasse, autant dire que la base rythmique est des plus solides et des plus musicales.

Le trombone ... Décidement, j'aime toujours autant le son de cet instrument ... tellement proche de la trompette. Et force est de constater que la sonorité blues de Curtis Flowlkes ne laisse pas insensible.

Collaboration renforcée par la présence du violon de Samuel Bardfeld et de la flute traversière de Magik Malik. Virtuosité et musicalité au rendez-vous pour ces spécialistes des envolées musicales.

Pour parfaire l'univers sonore, un monde "visuel", celui du métro new yorkais et du métropolitain parisien sur grand écran. Souvenirs pas si lointain de mon séjour outre-atlantique, et le fait que j'ai toujours aimé le tram-tram parisien, puis new yorkais ...

Et bien évidemment en chef d'orchestre de ce "Subway Moon" project, Roy Nathanson, en train de clamer ses vers ou de jouer de son saxophone ... cet "engin doré et courbe au phrasé qui traîne" ... et que " trop souvent les gens se méprennent et prennent son histoire pour de la nostalgie comme si sa forme était un guide ivre chancelant à travers un clairière d'histoires" (extrait d'un poème de Roy Nathanson).

Vous l'aurez compris ... j'étais attiré par le fait de découvrir et ... faire partager ce projet musical, par le background new yorkais de Roy Nathanson, ainsi que par la présence de Magik Malik et de Napoleon Maddox (que j'avais vu en concert avec
Chuck D et Archie Shepp au Festival Sons d'Hiver en février dernier), et ... j'en suis ressorti enchanté par la musique et la qualité éducative du projet.

Tout simplement, bravo !

Stay tuned ! 

Publié dans Festivals - Concerts

Commenter cet article

chamou 04/04/2008 10:01

Oui, ce concert était un vrai bonheur !!!Très beau projet de la part de Roy Nathanson et bpn courage pour les élèves du 93 à NYC !!!Peut être à ce soir à Bobigny pour Iva Bittova et Henry Threadgill.

yannis 04/04/2008 19:21


Salut chamou

J'irai voir ton blog pour le compte rendu de ce concert. Pour ma part, petite pause ... en attendant peut être de céder à la tentation et de choisir un nouveau concert :-)